le  cheval  et  la  voix

 

 

Travailler un cheval à la voix, c’est l'appréhender  dans sa dimension d’être vivant, sensible et pensant.

 

C’est :

 

-  le placer au centre des choses

-  partir de lui, de ce qu’il est, de ce qu’il sait ou peut faire

-  avancer avec lui.

 

Que signifie tout cela ? 

Placer le cheval au centre des choses, c’est le considérer comme prioritaire par rapport aux exercices qui ne sont que des supports de travail, pour établir avant tout la compréhension mutuelle, le dialogue, la confiance et la complicité. C’est savoir l’écouter, essayer de le comprendre, individualiser le travail en fonction de lui.


Partir de lui, de ce qu’il est, de ce qu’il sait ou peut faire, sous-entend plusieurs choses : d’abord, une observation du cheval en matière de tempérament, de caractère et de personnalité, puis une évaluation du cheval en ce qui concerne son niveau d’avancement dans les apprentissages, avec la prise en compte de ses capacités physiques, enfin, une adaptation du travail avec une progression réfléchie, raisonnable et respectueuse.


Avancer avec lui veut dire l’accompagner, le soutenir, l’encourager, l’aider à comprendre ce que nous attendons de lui. Cela veut dire aussi ne pas forcer, ne pas contraindre, mais expliquer, répéter, décomposer les apprentissages si nécessaire, et prendre le temps dont le cheval a besoin, sans jamais être pressé.